Oratorio

Un peu de paix

 

Retrouver ta Présence mon Dieu .

Retour accueil-001.jpg

Je t'aime tel que tu es es...

 

Un texte de mère Thérésa, lue par Julie .

Je t'aime tel que tu es - 320Julie
00:00 / 02:54

 

 

 

La prière d'une sœur, d'une amie, qui nous inspire, nous guide, nous éclaire ou nous apaise .

La prière cette Reine qui peut tout demander à Dieu

L’expression est de la petite Thérèse de Lisieux.

Elle peut choquer, surtout si nous demandons une grâce de guérison à Dieu,

une grâce qui ne vient pas.

Et pourtant. Sainte Thérèse l’écrit, cette phrase,

Alors même que sa mère est morte d’un cancer du sein,

après avoir ardemment demandé au Ciel de la guérir.

Alors que son père est mort, dans un hôpital psychiatrique.

 

Faut-il rappeler qu’elle-même est morte à 24 ans de la tuberculose ?

Alors ? Dieu guérit-il encore aujourd’hui ? Entend-il nos prières ?

 

 

 

A genoux devant toi

Mon Dieu, grand guérisseur, Je suis à genoux devant toi,

Car tout don parfait Doit venir de toi. Je t'en prie, donne

A mes mains l'habileté,

A ma raison la perspicacité

Et à mon cœur

La douceur et la compassion.

Accorde-moi une ambition soutenue,

La force de prendre sur moi.

Une part du fardeau

Que portent les hommes en souffrance

Et une juste compréhension de l'honneur

Dont tu me couvres.

Ôte de mon cœur

Toute perfidie et tout désir charnel

Pour que je puisse te faire confiance

Avec la foi simple des enfants.

Amen

Mére Thérésa
 

 

 

Seigneur tu peux tout !   (Sandrine)

 

 

 

"O Seigneur, toi qui es si généreux, pardonne-nous de ne pas avoir respecté ta création.

O Seigneur, toi qui es amour pour ton peuple fidèle, pardonne-nous de ne pas avoir pris soin de nous-mêmes, des animaux, des plantes, des forêts, des poissons, des oiseaux. et de l'air environnant.

O Seigneur, pardonne à l'Homme qui a souvent priorisé l'Argent au détriment de l'Humain.

O Seigneur, pardonne-nous notre manque de Foi et de fidélité.

O Seigneur, pardonne-nous aussi notre manque d'humilité et de compassion.

O Seigneur, nous osons t'implorer, une fois de plus, dans cette épreuve terrible que nous vivons en ce moment et nous te supplions de nous protéger de ce virus.

Nous t'en prions humblement, car nous savons que Tu es puissant et que Tu peux TOUT.

Oui, Seigneur, nous te rendons grâce pour tout ce que Tu apportes dans nos vies; que Ton Règne vienne, Seigneur! Gloire à toi,

 

Seigneur! Amen"

Merci à Florence Pamelard d' avoir adressé

aux Amis de la Paroisse de Ste Remfroye ,

ce message, qui vient nous rejoindre:

Un bourgeon  prometteur dans notre jardin.

et merci à l'auteur(e)

 

 

 

Parce que le printemps n’en savait rien ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’était en Mars 2020,


Les rues étaient vides, les magasins fermaient. les gens ne pouvaient plus sortir.

Mais le printemps n’en savait rien…

Et les fleurs ont commencé à fleurir, le soleil brillait,
Les oiseaux chantaient, les hirondelles allaient bientôt arriver,
Le ciel était bleu, le matin arrivait plus tôt.

C'était en mars 2020.

Les jeunes devaient étudier en ligne, et trouver des occupations à la maison,
Les gens ne pouvaient plus faire de shopping, ni aller chez le coiffeur.
Bientôt il n'y aurait plus de place dans les hôpitaux, et les gens continuaient de tomber malades.

Mais le printemps n’en savait rien…

Le temps d'aller au jardin arrivait, l'herbe verdissait.

C'était en mars 2020.

Les gens ont été mis en confinement, et pour protéger les grands-parents, familles et enfants,
Plus de réunion ni repas, de fête en famille.
La peur est devenue réelle et les jours se ressemblaient

Mais le printemps n’en savait rien

Les pommiers, cerisiers et autres ont fleuri, les feuilles ont poussé.

C’était en mars 2020.

Les gens ont commencé à lire, jouer en famille, apprendre une langue, chantaient sur le balcon
En invitant les voisins à faire de même, Ils ont appris une nouvelle langue,
A être solidaires et se sont concentrés sur d'autres valeurs.

C'était en mars 2020.

Les gens ont réalisé l’importance de la santé, de la souffrance,
de ce monde qui s'était arrêté, de l’économie qui a dégringolé.

Mais le printemps n’en savait rien…

Les fleurs ont laissé leur place aux fruits,
les oiseaux ont fait leur nid, les hirondelles étaient arrivées.

Puis le jour de la libération est arrivé, les gens l'ont appris à la télé,
le virus avait perdu.


Les gens sont descendus dans la rue, chantaient, pleuraient,
embrassaient leurs voisins, sans masques ni gants


Et c'est là que l’été est arrivé…

Et le printemps n’en savait rien…

Qu’il a continué à être là, malgré tout, malgré le virus, la peur et la mort.

Parce que le printemps n’en savait rien …

… IL A APPRIS AUX GENS LE POUVOIR DE LA VIE…

Tout va bien se passer, restez chez vous,
Protégez-vous, et vous profiterez de la vie.

 

 

 

Lisez ceci, répandez-le autour de vous et restez amoureux…

Ce vendredi 20 mars 2020.

Mere-Teresa_0_730_1054_edited.jpg
Thérése.jpg
Oignons de printemps
Bougie commémorative
Annonces à venir ?

Merci et à bientôt !